Forum GB

2007-2009
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 La revanche de la taxe Carbone

Aller en bas 
AuteurMessage
Low.one
Admin


Messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 30
Localisation : Grenoble

MessageSujet: La revanche de la taxe Carbone   Jeu 1 Avr - 10:19

Pendant que tout le monde se concentre sur le débat de la taxe carbone, aujourd'hui une nouvelle taxe à l'essai est passée :
La taxe du pet de vache... TATATIIIIN !
Enfin, la taxe "méthane".
Bin, oui, le gouvernement s'intéresse à l'environnement par tout les moyens possible, pourquoi pas les taxes ?
Car on sait que pour faire passer des idées soit on discute soit on fait peur. Et l'argent, en ces temps tourmentés, ça fait peur.

Alors pendant six mois les vaches de Dordogne vont avoir un petit boitier accroché (à leur cul) à leur queue et qui va mesurer le volume de méthane, volume qui sera donc converti en une quantité d'euros (désolé, rien pour étayer mon propos, je dirais que j'ai entendu ça ce matin sur France inter). Oui, mesdames et messieurs, la monnaie et foncièrement environnementale. Il vous suffit d'agiter un petit billet devant un glacier pour que celui-ci reprenne de l'ampleur !

Et puis le pet de vache, c'est pas comme la production de carbone de l'économie, on peut contrôler sa production.
Oui, l'éleveur de bovins mécontent de sa surproduction de méthane peut décider (et ce sans aucunes répercussions sur l'économie mondiale) d'éliminer certains éléments. Éléments qu'il prendra soin d'enfermer dans une enceinte hermétique afin d'éviter le dégagement de gaz par putréfaction des chairs.
De plus, nous le savons tous, les producteurs de lait peuvent se permettre de payer. Que l'on essaye pas de me faire croire que l'agriculture française se porte mal, contrairement à, par exemple, l'économie du téléphone portable (qui ne ressemble plus à un téléphone).

(Petite anecdote, ou petite blague : aujourd'hui, le premier avril, mouarf, le prix du gaz augmente de 10%. Haha, hoho, rire, quelle bande de boute-en-train !)

Hahaha, allez le grenelle de l'environnement, en marche pour la Grande révolution !!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RimK



Messages : 54
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 29
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: La revanche de la taxe Carbone   Jeu 1 Avr - 23:46

Laughing

Franchement à la limite, je serais même pas étonné!

Tiens à propos du Grenelle environnement, la fondation Nicolas Hulot à décidé de se retirer des groupes de travail, tellement ça a bien marché...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Low.one
Admin


Messages : 51
Date d'inscription : 18/09/2009
Age : 30
Localisation : Grenoble

MessageSujet: Re: La revanche de la taxe Carbone   Ven 2 Avr - 0:47

Bin oui, blague.

Par contre, le prix du gaz augmente vraiment de 10%.
Zoub !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RimK



Messages : 54
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 29
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: La revanche de la taxe Carbone   Ven 9 Avr - 20:14

Quitte à se faire chier à mettre des compteurs à méthane dans le cul de vaches, autant le récupérer le gaz! Tout est bon à prendre moi j'dis.

Celui qui dépose le brevet ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
undeuxplus



Messages : 15
Date d'inscription : 09/11/2009

MessageSujet: Re: La revanche de la taxe Carbone   Lun 12 Avr - 19:25

celui ki dépose le brevet sera le premier homme riche dans le domaine apparemment prometteur du pet énerie et celui-ci sera un beau pantin comme le autres dans le business vert sauf u'il parlera de pets a touts ces réunions..
ooo ca serai coool...

ac le recul on en arrive qd meme a titillé l'anus de nos belle bêtes , a l'origine plaine de race et de vertus. EN savoie, la vache est un symbole mais les ariculteur commence vraiment a galéré. On peut lire sur un pti guide greenpeace qui vien de sortir que toute les vache de savoie ( a par celles de la tomme des bauges) sont fortement suceptible d'etre nourient au OGM..

bises. ( au fait vous avez vous le nvx film de coline serreau??)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
RimK



Messages : 54
Date d'inscription : 06/11/2009
Age : 29
Localisation : Poitiers

MessageSujet: Re: La revanche de la taxe Carbone   Lun 19 Avr - 19:17

Je vais voir le film le 5 mai à Amiens : film + débat avec Coline Serreau présente. Ça va être chouette!

Sinon faisant suite à la taxe carbone annulée, la taxe poids lourds reportée. Un peu long mais bon...


-Communiqué de presse daté du 19 avril 2010-

Taxe poids lourds : Encore une mesure du Grenelle qui s’envole !

Paris, le 19 avril 2010 : Le Gouvernement vient d’annoncer le report de la Taxe Poids Lourds dont les sommes perçues devaient notamment servir à financer les infrastructures de fret ferroviaire. En reportant cette taxe Poids Lourds au second semestre 2012, l’Etat français se prive d’un manque à gagner évalué à plus d’1,25 milliard d’euros.

Pour Agir pour l’Environnement, « le Gouvernement a une bien curieuse façon de préparer les débats qui vont avoir lieu début mai à l’Assemblée nationale autour de la loi Grenelle2. Chaque jour est l’occasion de détricoter un peu plus les modestes avancées du Grenelle. » L’association s’interroge : « A ce rythme, que restera-t-il du Grenelle ? Une ou deux centrales nucléaires, quelques incinérateurs, des milliers d’antennes relais, pléthore de projets autoroutiers, un projet de nouvel aéroport, quelques lois anti-éoliennes… et beaucoup de beaux discours écologiques sans liens tangibles avec la réalité ?!!! »

Pour Stéphen Kerckhove, délégué d’Agir pour l’Environnement, « la rupture écologique tant annoncée par ce Gouvernement est une sorte de mirage qui disparait dès que l’on tente de s’en approcher. » Le vernis verdâtre que l’Etat a essayé d’apposer sur une politique conservatrice craquelle de toute part et il est grand temps d’en tirer tous les enseignements.

Successivement, l’Etat français a annoncé le report de la Taxe Carbone, l’annulation de la Taxe Poids Lourds, l’organisation de quatre débats publics sur des projets routiers et autoroutiers… le tout en omettant soigneusement de publier le schéma national des infrastructures de transport, comme la loi Grenelle1, en son article 16, l’y oblige avant le 31 décembre... 2009 !

Pourtant, cette Taxe devait s’appliquer aux 800.000 poids lourds circulant sur les routes françaises. Un camion de 40 tonnes circulant à 75 km/h dans de bonnes conditions de circulation consomme 35 l/100 km et rejette 920 g/km de CO2. En situation d’embouteillage ou de mauvaise circulation, la consommation d’un camion peut atteindre 360 l/100 (!) et rejeter 9,7 kg/km de CO2.

L’association constate avec amertume que la seule chose qui s’envole encore en France, ce sont les promesses avortées du Grenelle de l’environnement !



******************



- Les Echos - 19-04-10 - Mesure phare du Grenelle, la taxe poids lourds est reportée à la mi-2012, au plus tôt

Promise pour 2010, puis 2011, la taxe poids lourds sur les routes nationales est reportée à la mi-2012. Elle devait rapporter plus de 1 milliard d'euros et bénéficier à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France.


Les engagements du Grenelle de l'environnement sont décidément bien mal en point. Après l'abandon de la taxe carbone, voilà que le gouvernement renonce à mettre en place, l'an prochain, la taxe poids lourds. Promise pour 2010, puis 2011, elle ne sera finalement pas instaurée avant le second semestre 2012, dans le meilleur des cas. Elle sera expérimentée préalablement en Alsace, où la circulation s'est fortement accrue après la mise en place d'une taxe identique en Allemagne. A terme, elle doit être appliquée aux 12.000 kilomètres de routes nationales, aux autoroutes gratuites et à une partie du réseau départemental. Objectif : inciter les routiers à privilégier d'autres moyens de transport (ferroutage, navigation fluviale, etc.). A raison de 0,20 euro par kilomètre maximum, elle doit s'appliquer aux 600.000 camions français et 200.000 étrangers de plus de 3,5 tonnes, selon leur degré de pollution. La charge sera répercutée sur les donneurs d'ordre (Carrefour, Ikea, etc.), et donc vraisemblablement sur les consommateurs.


Le gouvernement justifie ce retard par des raisons « essentiellement techniques » et refuse d'y voir un nouveau recul par rapport à ses promesses environnementales : « Le contrôle de l'application de la taxe pose de gros problèmes techniques. Nous voulons vraiment prendre le temps de bien faire », justifie l'un des architectes du projet. Les obstacles techniques sont, de fait, importants. Chaque camion devra être équipé d'un GPS pour évaluer ses trajets. Des bornes de contrôle devront être mises en place pour traquer les récalcitrants.


Un manque à gagner


Le report de la taxe poids lourds, qui constitue un nouveau revers pour les écologistes, va peser aussi sur les finances publiques, amputées de 1,25 milliard d'euros de recettes l'an prochain, qui s'ajoutent aux 2 milliards envolés de la taxe carbone. De quoi expliquer la volonté affichée par le ministre du Budget, François Baroin, de frapper plus fort que prévu contre les niches fiscales (lire ci-dessous). Le produit de la taxe poids lourds devait revenir à l'Agence de financement des infrastructures de transport de France pour le financement de nouveaux projets d'infrastructure. Une partie était aussi promise aux collectivités locales, pour l'usage du réseau routier dont elles sont propriétaires.



« Le projet n'est pas abandonné », insiste-t-on au ministère de l'Ecologie, qui auditionne d'ailleurs, cette semaine, les entreprises candidates au développement des télépéages. Une fois mise en oeuvre, la taxe devrait avoir une influence importante sur le comportement des transporteurs, selon une étude publiée par le ministère. Elle doit réduire d'un quart (26 %) le trafic poids lourds sur le réseau national. Celui sur les autoroutes doit augmenter, lui, de 17 %, soit un surcroît estimé de recettes de 350 millions d'euros pour les sociétés concessionnaires (Vinci, Eiffage, etc.).


Pour le gouvernement, cette manne future justifiera de revoir la redevance versée par les concessionnaires à l'Etat (180 millions d'euros cette année). « Cette redevance, déjà très faible si on la rapporte aux chiffres d'affaires actuels de ces sociétés, le sera davantage suite à l'effet d'aubaine que représentera l'instauration de la taxe poids lourds sur le réseau », avait fait valoir le sénateur Jean Bizet, chargé du dossier, à l'automne dernier. « Nous négocions d'éventuelles compensations à un éventuel effet d'aubaine », confirme un conseiller gouvernemental.


LUCIE ROBEQUAIN, Les Echos

------------
Ce que prévoit la loi
La loi de programmation du Grenelle de l'environnement du 3 août 2009 prévoyait qu'une écotaxe soit « prélevée sur les poids lourds à compter de 2011 à raison du coût d'usage du réseau routier national (…) et des voies des collectivités territoriales susceptibles de subir un report de trafic. Cette écotaxe aura pour objet de financer les projets d'infrastructures de transport. Cette redevance pourra être modulée à la hausse sur certains tronçons dans un souci de report de trafic équilibré sur des axes non congestionnés ». La loi de Finances 2009 a précisé le barème de la taxe : entre 0,025 et 0,20 euro par kilomètre, en fonction du nombre d'essieux, du poids et de la classe d'émission du camion, avec un abattement de 25 % pour les régions excentrées, comme la Bretagne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: La revanche de la taxe Carbone   

Revenir en haut Aller en bas
 
La revanche de la taxe Carbone
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Ne se foutrait-on pas de notre poire avec la taxe carbone
» Découverte de dioxyde de carbone sur une planète éloignée
» Rhea,une lune de Saturne,a une atmosphère composée d'oxygène et de dioxyde de carbone
» bilan carbone
» definition carbone asymétrique

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum GB :: Refaire le monde :: Refaire le monde-
Sauter vers: